La WDSF reconnaît principalement les danses classiques en compétition composées de deux styles principaux : les danses latines qui incluent en compétition le cha cha, la samba, la rumba, le paso doble et le jive et le style standard qui incluent en compétition la valse lente, le tango, la valse viennoise, le fox-trot et le quick step. Le schéma suivant illustre les différents types de danse sportive par catégorie selon la Fédération internationale.

Styles de danse sportive Reconnus par DSQ

Les autres styles de danse tels que la salsa, le rock’n’roll et la danse sportive para gagnent en popularité et la WDSF leur fait une place de plus en plus prépondérante, particulièrement les danses urbaine. De nombreuses émissions leur consacre une grande visibilité et rejoint un public beaucoup plus jeune. La WDSF utilise grandement les médias sociaux pour promouvoir ces nouveaux styles et ainsi en faire profiter la danse sportive dans son ensemble.

Danses sportives – Artistiques
Ces danses sont définies comme une représentation théâtrale d’une histoire sur musique performée par un danseur, un couple de danseurs ou un groupe de danseurs. On y retrouve le Show Dance (Danse de spectacle); Danse de chorégraphie (Standard et Latine) et Danse Synchro (Standard et Latine).

Danse sportive – Caribéenne
Considéré comme la version compétitive des styles de danse latino comme la salsa, merengue et bachata. Les danses sportives Caribéennes sont des danses qui se pratiquent en couple.

Danse Sportive – Folklorique
Danses qui trouvent leurs origines dans les traditions profondes d’une région ou d’un pays, seulement quelques danses sont considérées comme danse à nature sportive, soit le Flamenco et la danse du ventre.

Danse sportive – Performance en art Arts de la scène
Le ballet Jazz (Jazz) tempo rapide et tempo lent : À l’origine la danse de Jazz fût créée pour distraire divertir et amuser en conséquence, les pas définissant ce type de danse se caractérisent par leur aspect théâtral. Les techniques de Jazz incluent typiquement des : isolements, tracés, virages, coups de pied, sauts, pas du bourrée, promenades de jazz.

La danse moderne et contemporaine est un enchainement de pas permettant libre cours à l’interprétation, cette danse peut être définie comme une danse de style libre qui intègre aussi des éléments du ballet classique. Les styles modernes et contemporains doivent intégrer des mouvements d’équilibre, de contrôle et d’extension. Il utilise tout le corps, tous les mouvements possibles du corps, créant de nouvelles formes, apportant de nouvelles compositions laissant de l’espace pour l’expérimentation des mouvements du corps et de la musique.

La danse classique ou ballet classique est à proprement dit la base même de l’ensemble des mouvements de danse utilisée dans les danses sportives d’aujourd’hui. La grâce et l’élégances des danseurs classiques sont aujourd’hui accompagnés par des mouvements avec une amplitude et une puissance de plus en plus grande. Le danseur de ballet classique d’aujourd’hui requiert une grande concentration et la capacité d’exécuter des mouvements nécessitant souplesse et élasticité.

Disco et Acrobatique Disco
Sur le rythme traditionnel de la musique disco, les caractéristiques de la danse disco sont : le Body pump avec action du corps avec notions de base en contraction et relâchement. Il ne doit y avoir aucune allusion à des mouvements à caractères sexuels et, les interprétations personnelles des tendances contemporaines sont autorisées. Les particularités pour les duos en Danse Disco – Mouvements synchronisés sur le sol – Des pas comme suivre le leader, des ombres et une chorégraphie miroir peuvent être utilisés – La distance entre les danseurs ne peut excéder 3 (trois) mètres. Les caractéristiques pour les équipes de danse disco sont : Que les variations dans les formations sont essentielles, que la capacité des danseurs à tenir des lignes et des emplacements est importante et finalement que la capacité à accentuer les effets et les points saillants sont importants. Les acrobaties et les ascenseurs ne sont pas autorisés en Disco Dance. Elles font parties de la danse disco acrobatique (style libre).

Dans la danse acrobatique, la danse intègre des acrobaties avancées à la performance. Au moins 40% de la performance devrait être acrobatique et 60% en danse disco. La qualité de l’exécution de l’acrobatie est tout aussi essentielle pour juger que le niveau de difficulté du mouvement acrobatique.

La Danse Urbaine
La danse urbaine inclut plusieurs formes de danses dont l’évolution au cours des dernières années a été spectaculaire au point ou que le comité organisationnel de Paris pour les Olympique 2024 a proposé que l’une des spécialités en danse urbaine, soit le Break (Break Dancing, B-boying, et B-girling ) soit un des nouveaux sports présentés. La décision finale se fera en décembre 2020. Les autres danses urbaine sont l’Electric Boogie, le Hip Hop, le Hip Hop Battle, la Danse urbaine de spectacle et le techno. Chacune de ces danses possède des caractéristiques qui lui sont propres, mais avec aussi des similarités nous permettant de les regrouper. L’évolution rapide de chacune d’entre elles nous permet d’espérer une croissance importante de la danse sportive dans son ensemble au cours des prochaines années. Il est aussi important de noter que ces danses se pratiquent en solo, en couple, en équipe et en groupe de différentes tailles. Des groupes d’âge sont également clairement spécifiés.

Le  Break (aussi appelé Breaking, ou Break dance) est une danse acrobatique née à New York dans les années 70. Il s’agit probablement de la danse urbaine la plus difficile à maîtriser en raison de son niveau d’exigence physique. De ses racines new-yorkaises, le Break est devenu populaire en Europe au milieu des années 80, au moment où il connaissait son heure de gloire médiatique partout aux États-Unis et dans le monde. Cette danse a connu et continue de connaître une grande popularité dans plusieurs pays, dont la Corée du Sud, le Japon, la France et les Pays-Bas, pour ne nommer que ceux-ci. Son contexte de développement varie cependant de pays en pays. Aujourd’hui, certains investisseurs privés et publics accordent de généreuses subventions en Asie et en Europe, ce qui explique une croissance beaucoup plus prononcée du Break en tant que discipline sportive et artistique sur ces continents plutôt qu’en Amérique. Comme le Break, la chorégraphie commerciale en hip-hop est également née dans les années 1970 et est en soi le regroupement de danseurs qui forment une troupe qui performe des chorégraphies basées sur des thèmes musicaux de différents genres.